Workshop #11

Croiser les Regards sur la Chaussée de Sein

Présentation

Les sciences, les arts et le design ont longtemps évolué dans des champs séparés. Selon le domaine dans lequel on s’inscrit, les sciences sont considérées comme absconses, les arts comme abstraites et le design comme conceptuel. Pourtant, il existe aujourd’hui une réelle demande de la part des trois parties pour qu’un dialogue s’installe. Les scientifiques en particulier ressentent la nécessité de modifier les formes de diffusion du savoir pour pouvoir répondre aux demandes de la société civile.

Laura Corsi est docteure en géographie. Dans le cadre du financement de sa thèse par la télévision locale Tébéo, elle a réalisé une série télévisée composée d’une vingtaine d’épisodes d’environ 26 min. Dans ce travail de médiation de la science, elle a eu l’opportunité d’expérimenter l’usage de la dataviz. 

Elle mène aujourd’hui une recherche de post-doctorat interrogeant les relations entre l’Homme et la Nature sur le terrain de la Chaussée de Sein dans le Finistère. Elle s’intéresse en particulier aux liens que développent les différents acteurs du territoire avec la biodiversité locale.

Workshop #11 Croiser les Regards sur la Chaussée de Sein

Laura Corsi, docteure en géographie.

“La Chaussée de Sein est un espace maritime qui prolonge la pointe du Raz et l’île de Sein, au Sud du Finistère. Il est remarquable en surface par des centaines de pointements rocheux, auxquels répondent des reliefs émergés qui abritent une mosaïque de fonds sous-marins. Ils constituent un milieu privilégié pour différentes espèces marines, tels que des crustacés, des poissons et des mammifères. Cette zone difficile d’accès condense donc des enjeux économiques, écologiques, et patrimoniaux. Le projet de documentaire développé dans le cadre d’une recherche post-doctorale interroge les regards portés sur cette zone par une diversité d’acteurs qui se croisent mais n’échangent que rarement : chercheurs, gestionnaires, habitants insulaires, pêcheurs. Comment partager leur regard et leur relation à cet espace pour contribuer à une meilleure gestion ?

La demande

Martial Laurans, écologue à l’IFREMER, étudie la présence de la Langouste Rouge au sein de la chaussée de Sein depuis plus de 10 ans. Son travail consiste à plonger, observer et noter la présence de cette espèce, pour identifier l’évolution de son occupation dans le fond marin.

Ce recueil de données a déjà fait l’objet de formalisations sous forme de graphiques, qui constituent une première approche visuelle des résultats. Dans une conférence à l’Océanopolis, il détaille l’avancée de ses recherches. La compréhension de ces données (et des graphiques dérivés) n’est possible que si leur projection est accompagnée d’une explication du chercheur.

Ce contexte riche en données scientifiques pourrait être l’occasion d’une expérimentation des formes narratives en data visualisation pour faciliter sa médiation. Pour cela, chaque étudiant devait produire une capsule de datavisualisation et des exports d’images fixes. L’objectif de créer ces productions est de les intégrer par la suite dans le documentaire de Laura, et de les utiliser lors de présentations par Martial Laurans.

Les intervenants

Jean Marie Lagnel

Jean-Marie Lagnel

Graphiste et Data Designer indépendant, auteur du « Manuel de datavisualisation ».

Marie Chenet

Marie Chenet

Chercheuse du laboratoire de géographie physique de La Sorbonne Université.

Laura Corsi

Laura Corsi

Chercheuse du laboratoire de géographie physique de La Sorbonne Université.

Croiser les Regards sur la Chaussée de Sein

Institut D.

Participation de Thiago Máximo, Julien Vey, Leslie Hebert, Damien Serres, Virginie Blanville.

Réalisations